Message à la Nation de Son Excellence Pierre Nkurunziza au 57ème Anniversaire de l’Indépendance, le 1er juillet 2019

Message à la Nation de Son Excellence Pierre Nkurunziza au 57ème Anniversaire de l’Indépendance, le 1er juillet 2019

Chers Compatriotes,

Amis du Burundi ;

  1. Bien avant toute chose, Je voudrais rendre grâce à Dieu ToutPuissant, le Créateur du ciel et de la terre qui a créé notre si beau pays le Burundi et qui l’a protégé et préservé jusqu’à ce jour.
  2. Aujourd’hui, 57 ans s’achèvent depuis que le Burundi a recouvré son Indépendance Nationale. En effet, c’est en 1962 que le Burundi s’est libéré des griffes des étrangers qui nous maltraitaient, c’est en cette année que le Burundi s’est levé bravoure pour proclamer son Indépendance. Le drapeau national a été hissé et a ondulé sous le vent tandis que le drapeau des étrangers a été descendu. L’hymne de notre pays a retenti aussi bien au Burundi que dans le monde entier.
  3. Je voudrais donc saisir cette opportunité pour souhaiter à tous les Burundais une bonne fête nationale de l’Indépendance. Qu’elle soit pour vous, partout où vous êtes, un jour heureux, une occasion de méditer sur la valeur de notre pays.
  4. C’est pour cette raison que Nous voudrions vous demander de jeter le regard en arrière et d’analyser le contexte historique de notre pays, afin d’apprécier la manière dont notre pays était organisé, revoir les difficultés qu’il a connues et comprendre les moments que nous sommes en train de traverser aujourd’hui. Nous pourrons ainsi préparer le Burundi de demain que nous allons léguer à nos enfants.
  5. Avant que les Allemands ne viennent au Burundi et avant l’année 1903, le Burundi était un pays merveilleux, c’était un pays de lait et de miel. Notre pays était politiquement, économiquement et socialement stable et bien organisé.
  6. Cela se vérifiait à travers les activités qui se faisaient à cette époque. Nous pouvons rappeler ici les fêtes nationales que l’on organisait et qui se déroulaient dans la paix et en toute sécurité. La fête nationale de l’Umuganuro illustrait bien l’indépendance de notre pays, et la manière dont les Burundais s’entraidaient et travaillaient en association.
  7. . Les burundais se caractérisaient par un esprit de solidarité. Nous pouvons citer ici les travaux agricoles qu’ils réalisaient en commun : cela leur permettait de labourer une grande étendue en très peu de temps. Le Murundi n’était pas une personne qui travaillait dans l’isolement car, comme l’on dit, une personne qui travaille seul ne peut cultiver pendant la grande saison culturale.
  8. À côté de l’agriculture, les Burundais pratiquaient l’élevage, la forge, la céramique, la vannerie, et cela leur permettait de se procurer ce dont ils avaient besoin sans devoir attendre une assistance étrangère. On peut se rappeler ici qu’ils savaient même se fabriquer des habits et qu’ils connaissaient et se fabriquaient eux-mêmes des médicaments traditionnels pour se soigner et pour soigner leurs animaux domestiques. Le Burundi était donc un pays bien organisé dans tous les secteurs de la vie d’un pays.

L'integralite du document se trouce sous le lien ci-dessous:

Discours à la Nation à l'occasion de la Célébration du 57ème anniversaire de l'Indépendance du Burundi