Magazine du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement N° 111 du 04 Fevrier 2021

Plus jamais les divisions ethniques au Burundi

Le Président de la République Son Excellence Monsieur Evariste Ndayishimiye accompagné par son Épouse Son Excellence Madame Angeline Ndayishimiye entouré par les plus hautes autorités du pays ont pris part, vendredi, le 5 janvier 2021 à Vugizo, aux cérémonies marquant le 30ème anniversaire de l’adoption de la charte de l’Unité Nationale des Burundais.

Plus jamais les divisions ethniques

« Aussi longtemps que je suis Père de la Nation, il n’y aura plus de divisions ethniques» a annoncé le Chef de l’État burundais dans son discours, invitant toutes les hautes autorités présentes

aux cérémonies, de prendre une décision conforme à la sienne car, selon toujours le Président Ndayishimiye, «Umwera uva ibukuru ugakwirahose» proverbe kirundi qui montre la plus grande responsabilité des hautes autorités.

Le Numéro Un Burundais a fait savoir que beaucoup de personnes célèbrent ladite fête de l’Unité sans savoir d’où est venue son adoption. La preuve en est que, après son adoption par le référendum, quelques mois après, il y a eu des massacres inter ethniques, a dit le Président.

Il leur a raconté pour illustration, l’histoire biblique dans le livre des Rois: le règne et la chute du roi Salomon, une histoire qui a marqué beaucoup d’attention. Si le règne de David est resté inachevé c’est parce qu’il a échoué, son fils Roboam est proclamé Roi d’Israël par l’assemblée du peuple. Profitant de la situation, cette assemblée exigea un allègement des charges que Roboam refusa de manière brutale.

La Charte de l’Unité Nationale adoptée par référendum le 5 février 1991 a été l’aboutissement d’un long processus de consultation populaire après la crise de Ntega-Marangara a rappelé le Président de la République. Il a en outre exprimé sa fierté pour une raison: «Il est aujourd’hui facile d’obéir et de vivre la Charte de l’Unité Nationale car la démocratie est une réalité»

Le public a marqué la présence des anciens Chefs d’État, Son Excellence Monsieur Sylvestre Ntibantunganya et Son Excellence Monsieur Domitien Ndayizeye, différentes institutions étatiques, les hauts gradés de l’armée et de la police ainsi que le Corps Diplomatique, et Consulaire accrédité à Bujumbura.

Après le dépôt des gerbes de fleurs par le Président de la République et le Corps Diplomatique et Consulaire, l’hymne national a retenti et les cérémonies ont été agrémentées par les tambourinaires et les danses traditionnelles. L’hymne de la Charte de l’Unité Nationale a retenti pour marquer la fin des cérémonies.

(www.presidence.gov.bi)

Lire aussi dans cet article:

  • Le Président Ndayishimiye appelle à la multiplication des industries de transformation des produits locaux
  • La Première Dame du Burundi lance officiellement le concours miss Burundi édition 2021
  • Ruyigi: le Président du Sénat appelle la population de Gisuru à bien gérer la production agricole
  • Tenue de la 34ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etats et des Gouvernement de l’Union Africaine et de la 38ème Session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA
  • Communiqué de Presse no 12 de la réunion du Conseil des Ministres du Mercredi 03 Février 2021
Magazine M.A.E.C.D 111 04-02-2021 (Français)