Magazine du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement N° 106 du 31 Decembre 2020

Le Chef de l'Etat anime une émission Publique en province Ngozi

Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye a animé mercredi 30 décembre 2020 une émission publique au Chef-lieu de la Province Ngozi. Le Chef de l'Etat a également répondu aux questions des journalistes et du public et s'est exprimé sur plusieurs aspects de la vie du Pays.

Evariste Ndayishimiye émission publique Ngozi

Dans son mot liminaire, le Président de la République S.E Evariste Ndayishimiye a souhaité aux peuples burundais un joyeux Noël et meilleurs voeux du nouvel an. S.E Evariste Ndayishimiye a appelé tous les burundais au changement de mentalité et la prise de conscience collective en vue d'arriver au développement durable.

Concernant la question des quotas ethniques des employés des Organisations Non Gouvernementales locales internationales après l'expiration des délais de 3 ans qui leur avaient accordés, le Chef de l'Etat indique que le Ministère ayant les ONGs dans ses attributions est à l'oeuvre pour suivi-évaluation. 

Dans le cadre de soutenir les agriculteurs, le Chef de l'Etat S.E Evariste Ndayishimiye a promis que le gouvernement du Burundi a prévu d'acheter les récoltes en vue de couper court à la spéculation des commerçants, par ailleurs, le Gouvernement du Burundi est à l'oeuvre pour chercher des marchés étrangers.

De ce fait, le Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye a appelé les hommes d'affaires burundais et la population burundaise en général, à augmenter la production pour vendre à l'étranger en vue de recevoir des devises en abondance.

S'exprimant sur les boîtes à suggestion implantées dans toutes les communes du pays, le Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye a fait savoir que ces boîtes sont d'une importance capitale. Il a profité de l'occasion pour mettre en garde et inviter les administratifs à la base à respecter la chose publique car ces derniers sont les plus pointés du doigt. A la question des cahiers de ménages qui sont renouvelés plusieurs fois en Mairie de Bujumbura, le Chef de l'Etat a indiqué que cette tâche appartient à la quadrilogie, ce sont eux qui savent la stratégie pour maintenir la paix et la sécurité même en famille, a précisé le Chef de l'Etat burundais.

Au cours de cette séance des questions, le public a voulu savoir si le Burundi acceptera l’introduction du vaccin contre la COVID19. S.E Evariste Ndayishimiye a appelé plutôt au renforcement des mesures de préven-tion et a promis que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour protéger son Peuple.

Concernant la normalisation des relations avec l'Union Européenne: "les représentants des pays membres ont été reçus en audience par le Chef de l'État. Il a informé que le Ministère en charge des Affaires Etrangères est à l'oeuvre pour la mise en application des engagements des deux parties.

Quant à la question relative à l'élimination des disparités salariales, le Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye a indi-qué que la solution durable réside dans l'augmentation de la production et du Produit Intérieur Brut et que le processus se fera progressivement, car il faut beaucoup de moyens.

Interrogé sur les mauvaises performances des entre-prises publiques, le Président de la République S.E Evariste Ndayishimiye a promis que l’Etat poursuivra les gestionnaires défaillants et les limogera en détaillant réellement leur manquement.

S'exprimant sur les prisonniers qui ont bénéficié la grâce présidentielle mais qui se trouvent encore en pri-son, le Chef de l'Etat tranquillise et fait savoir qu'on est en train de faire un recensement de ces prisonniers et qu'ils vont bientôt être libérés.

Pour promouvoir les entreprises locales, le Chef de

l’Etat Evariste Ndayishimiye a exhorté les burundais à consommer les produits fabriqués localement pour facili-ter l'augmentation de la production et aussi pénétrer les marchés étrangers.

A la question de savoir la position du Gouvernement sur le traffic des humains à destination des pays du golfe à quête de l'emploi, le Chef de l'Etat S.E Evariste Ndayishi-miye a indiqué que les associations qui faisaient ce traffic ont été suspendues et que le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au développement est à l'oeuvre pour mettre en place un cadre légal pour la re-cherche du travail à l'étranger légalement.

A la question de certaines églises en dissensions comme les adventistes, le Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye les invite à prier en vérité et faire des jeûnes pour que Dieu les pardonne. Le Chef de l'Etat leur demande d'obéir aux règles mises en place par l'Etat.

Répondant à la question d'un réfugié en exil à Mahama au Rwanda qui veut rentrer au bercail mais que les pays en transit ne lui facilitent pas, il lui a conseillé de le faire en collaboration avec la tripartite, le HCR, le Burundi et le Pays où il se trouve.

Le Chef de l'Etat S.E Evariste Ndayishimiye a fait savoir que les questions lui adressées lors de cette émission publique sont à grande majorité des contributions. Il a terminé l'émission publique par un espoir que le Burundi va se relever car dans les six mois que le nouveau Gou-vernement vient de passer au pouvoir sont prometteurs.

(Source: www.presidence.gov.bi)

A lire aussi dans cet article:

  • Le Chef de l'Etat burundais place son mandat dans les mains de Dieu
  • Le Chef de l’Etat invite les Burundais à accorder une place de choix à Dieu
  • CEEAC: le Burundi réaffirme sa détermination à poursuivre les efforts de paix et de stabilité en RCA
  • L'Ambassadeur sortant du Kenya au Burundi présente ses adieux au Chef de l'Etat
  • Atelier de validation de l’Annuaire Statistique du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement , édition 2019
Magazine M.A.E.C.D 106 31-12-2020 (Français)