Communiqué du Conseil des Ministres du 03 juillet 2019

REPUBLIQUE DU BURUNDI

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Secrétariat Général du Gouvernement

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA REUNION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 03 JUILLET 2019

 

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce mercredi 03 juillet 2019 sous la présidence de son Excellence le Président de la République, Monsieur Pierre NKURUNZIZA.

Les dossiers suivants ont été analysés :

 

  1. Projet de politique salariale équitable dans l’administration publique burundaise, présentée par le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi

Le diagnostic effectué en matière de rémunération des fonctionnaires et agents civils de l’Etat montre qu’elle comporte de nombreuses disparités causées par :

  • Une multiplicité de primes et indemnités octroyées de façon catégorielle et qui ne sont pas souvent conformes à celles prévues par le Statut des fonctionnaires
  • L’existence d’avantages indiciaires accordés à certaines catégories de fonctionnaires dès le recrutement
  • Le cas des administrations personnalisées de l’Etat qui, au nom de leur autonomie, sont libres de fixer les rémunérations de leurs agents

 Cette situation a créé des frustrations pour certaines catégories de fonctionnaires qui ont conduit à des revendications répétitives pour réclamer une harmonisation des salaires.

Face à cette situation, une solution provisoire a été trouvée avec la création d’une indemnisation d’ajustement salariale en 2016 avec un budget de 20 milliards par an, pour une période de quatre ans.

L’échéance de 2020 a été fixée pour qu’une politique salariale rétablissant les bases d’une rémunération équitable et durable vienne résoudre définitivement la question. C’est cette Politique qui est proposée ici.

En élaborant cette politique salariale, le souci est, d’une part, de reconstruire un système d’équité dynamique pour la rémunération des fonctionnaires et, d’autre part, d’accompagner les réformes déjà engagées.

En effet, cette politique repose sur la politique de gestion des performances dans le secteur public adoptée par le Gouvernement en 2014 ainsi que sur la classification des emplois, des fonctions et des métiers dans l’administration publique prévue par le Programme National de Réforme de l’Administration qui constitue la base des innovations que la Politique propose.

A l’issue des débats, le Conseil a constaté que le projet nécessitait d’être encore une fois retravaillé pour une meilleure compréhension. Une équipe a été désignée à cet effet et le dossier sera ramené en Conseil des Ministres dans un délai d’un mois.

2. Projet de loi portant réorganisation des activités physiques et sportives au Burundi, présenté par le Ministre de la Culture et des Sports

Dans le processus global de développement du Burundi, les activités physiques et sportives occupent une place de choix de par leur fonction éducative, culturelle, économique et sociale.

Ainsi, le présent projet repose notamment sur l’affirmation de l’intérêt général des activités physiques et sportives dans leur contribution au développement national, une meilleure définition des missions fondamentales de l’Etat par rapport à celles des organismes de gestion du sport, etc. L’organisation et la promotion des activités physiques et sportives doit dans sa conception, tenir compte de la structure administrative, des réalités ainsi que des besoins du pays...

Pour lire l'integralite du document, cliquez sur le lien ci-dessous.

Communiqué du Conseil des Ministres du 03 juillet 2019