Posted

« Dans un monde où la multipolarité s’impose de jour en jour, il ne faut pas forcément être grand ou puissant pour assumer pleinement sa souveraineté et défendre ses intérêts nationaux. »

« Une conférence de presse a été organisée à Moscou par l’ambassade du Burundi en Russie. A ce titre l’ambassadeur burundais, Dr. Edouard Bizimana a fait un exposé de la situation au Burundi, des pressions occidentales auxquelles fait face le pays, des éclairages politisés émanant des médias du mainstream occidental, de l’initiative de quitter la Cour pénale internationale (CPI) et des soutiens extérieurs. »

Retrouver l’integralité de l’article ici